Bourgogne : l’Unique !

Incomparable, inégalable, mystérieuse, magique…des adjectifs parmi tant d’autres qui caractérisent la Bourgogne. Ici nous allons parler de la Côte-d’Or, plus précisément de deux de ses sous-régions qui produisent parmi les plus prestigieux vins au monde.

La Côte de Nuits

WP_20160301_15_22_48_Pro
Le Pinot Noir et sa robe rubis…

Chardonnay & Pinot Noir, capables du pire comme du meilleur, subliment ici les caractéristiques de chacune des parcelles que l’on désignent « climats ».

P1160098pro
Grands Crus à Vosne-Romanée.
De bas en haut : La Tâche, La Grande Rue, La Romanée-Conti et Richebourg

Les climats, justement parlons-en…Fraichement classés au patrimoine de l’UNESCO, ils forment un gigantesque puzzle sur la Côte : on en compte plus de 1200. Pour comprendre ce terme, rien de mieux que la dégustation. En effet malgré la proximité des parcelles, les vins s’expriment différemment suivant la commune, le « lieu-dit »,  l’exposition ou encore la nature du sol.

Quelques communes emblématiques de la Côte de Nuits :

  • Chambolle-Musigny : les plus élégants et les plus fins de la Côte et d’Ailleurs !
  • Gevrey-Chambertin :  donne des vins puissants et gourmand à la fois.
  • Vosne-Romanée : la délicatesse alliée à une structure aromatique parfaite.

En fait chaque vin, de chaque parcelle, de chaque commune, est différent !

WP_20160301_15_11_26_Propro
Ici on ne se fait pas prier pour déguster…
(Amiot-Servelle à Chambolle-Musigny)

Au cœur des appellations les classements sont là pour nous rappeler la hiérarchie :

  • Il y a les vignes situées au niveau du Village
  • 1er Cru : au début et au sommet du coteau
  • Grand Cru : en « milieu de coteau »

 

La Côte de Beaune

Poursuivons quelques kilomètres au sud, pour survoler la montagne de Corton, nous arrivons en Côte de Beaune. (Merci à EG pour l’hélico)

La cotepro
Corton & Corton-Charlemagne (en arrière-plan) : seule appellation Grand Cru à la fois rouge et blanc (avec Musigny en Côte de Nuits). Nous sommes à la jonction entre la Côte de Nuits & la Côte de Beaune.
29458
Exemple du « puzzle des climats »

Les vins rouges sont encore majoritaires sur les premières communes (Aloxe-Corton, Pommard et Volnay) pour ensuite laisser la place au royaume des vins blancs : Meursault, Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet.

WP_20160301_10_28_16_Propro
à Meursault pas de Grand Cru mais c’est bien « Les Perrières » qui pourrait y prétendre.

Quelques climats emblématiques de la Côte de Beaune :

  • Les Charmes à Meursault : voluptueux et gras en bouche
  • Les Referts à Puligny-Montrachet : produit des vins blancs possédant une énergie « métallique »
  • Charlemagne à Aloxe-Corton : minéral et iodé
  • Les Renardes à Aloxe-Corton : notes animal, arômes musqués

 

WP_20160301_10_50_01_Pro
Probablement Le plus Grand vin blanc au monde

Montrachet, Grand Cru, est une parcelle de presque 8ha. Lors de notre visite annuelle nous fûmes interpellés par les différences flagrantes qui apparaissaient dans les vignes (certains rangs enherbés, type de taille, labours ou non). Ici on voit qu’il y a plusieurs propriétaires : ce n’est pas un monopole.

Ce détail est en fait fondamental en Bourgogne : le climat (« lieu-dit ») est important mais ce qui l’est d’autant plus c’est le vigneron ! La mention sur l’étiquette nous indique précisément la parcelle d’où le vin provient et donc qu’il a sa propre typicité…si tant est que le vigneron eut souhaité la préserver !

En effet le vignoble bourguignon étant petit (25.000 Ha) et la demande très forte, certains n’hésitent pas à corrompre cette magie en rendant les vins plus modernes afin de satisfaire les marchés mondiaux qui paient plus qu’ils ne boivent…

IMG_6092pro
Oui oui, elles sont vides ! (Dégustation boutique en 2011)

Ce n’est bien sûr qu’une petite partie de ce que l’on peut raconter sur la Bourgogne mais j’espère vous avoir donner envie de vous intéresser à ces vins qui sont avant tout « émotionnels ».

Merci de votre attention,

Anthony

Publicités